Etats-Unis, Washington, 1865 LINCOLN, ABRAHAM... - Lot 144 - Paris Enchères - Collin du Bocage

Lot 144
Got to lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
Etats-Unis, Washington, 1865 LINCOLN, ABRAHAM... - Lot 144 - Paris Enchères - Collin du Bocage
Etats-Unis, Washington, 1865
LINCOLN, ABRAHAM - ASSASSINAT
Deux très rares affiches concernant l’assassinat du Président Abraham Lincoln et ses complices.
MINISTÈRE DE LA GUERRE, WASHINGTON, LE 20 AVRIL, 1865. 100 000 $ DE RÉCOMPENSE.! LE MEURTRIER DE NOTRE REGRETTÉ PRÉSIDENT BIEN-AIMÉ, ABRAHAM LINCOLN, EST TOUJOURS EN FUITE.
LINCOLN, Abraham –ASSASSINATION.
War Department, Washington, April 20, 1865. $100,000 Reward! The Murderer of our Late Beloved President, Abraham Lincoln, is still at large. $50,000 Reward will be paid $25,000 Reward Will be paid for the apprehension of John H. Surratt, one of Booth's Accomplices. $25,000 Reward will be paid for... David C. Herold, another of Booth's accomplices. ...Let the stain of innocent blood be removed from the land by the arrest and punishment of the murderers.[signed:] Edwin M. Stanton, Secretary of War. [Washington, D.C.], 20 April 1865.[…].
Haut. : 34,8 cm – Larg. : 29 cm (petits manques)
Haut. : 39,7 cm - Larg. : 29,6 cm (manques et lacunes en bordure)

On connaît trois versions de l’affiche figurant l’avis de recherche avec récompense, celle que nous présentons est la première et la plus ancienne des trois versions imprimées connues. L’une d’elle fut vendues en 2005 (Christie’s, 14 Juin 2005, lot. 337, $ 72,000).

L’assassinat d'Abraham Lincoln eut lieu le 14 avril 1865 à Washington. Le seizième président des États-Unis fut tué par balle alors qu'il assistait à la représentation de la pièce de Tom Taylor, « Our American Cousin », au théâtre Ford en compagnie de son épouse et de deux invités. L'assassin de Lincoln, l'acteur et sympathisant de la cause confédérée, John Wilkes Booth, avait recruté plusieurs complices, dont Lewis Powell et George Atzerodt, qu'il chargea d'assassiner respectivement le secrétaire d'État William H. Seward et le vice-président Andrew Johnson. Par ce triple meurtre, Booth espèrait créer le chaos et renverser le gouvernement de l'Un
My orders
Sale information
Sales conditions
Return to catalogue