BAUDELAIRE Charles [Paris, 1821 - id., 1867], écrivain et poète français.

Lot 6
Aller au lot
Estimation :
40000 - 50000 EUR
Résultats sans frais
Résultat : 67 500EUR

BAUDELAIRE Charles [Paris, 1821 - id., 1867], écrivain et poète français.

Lettre autographe signée, adressée à l'écrivain et académicien Victor de Laprade. [Paris], lundi 23 décembre 1861 ; 5 pages in-8°. Publiée dans l'édition de la Correspondance, La Pléïade, page 197 à 200. Extraordinaire lettre de Baudelaire sur sa candidature à l'Académie française, et son oeuvre littéraire (dont Les Fleurs du mal). Je suis tellement ahuri et accablé d'affaires que je n'ai pas encore trouvé un instant pour vous dire, comme j'en eus tout d'abord l'intention, combien j'avais été affligé et offensé, en tant que poète, de la violence ministérielle qui a frappé tout récemment en vous un de nos meilleurs et de nos plus sérieux poètes. Je suis d'autant plus sincère en ceci que je sens que la rigueur en question va, par un phénomène de récurrence, frapper (aux yeux des gens superficiels) celui qu'on appellera votre dénonciateur. Et celui-là est un de mes plus vieux amis. Le ministre qui vous frappe le compromet. Et cependant la violence de la critique littéraire n'implique pas le désir formel de nuire. Il est innocent et puni à la fois. J'ai eu l'occasion, ces jours derniers, de causer de cette affaire avec MM. Patin et de Vigny [...] Nous ne nous accoutumerons jamais, en France, à considérer un professeur comme un domestique. Toute notre éducation nous le défend. [...] Vous ignorez peut-être que je me suis avisé de poser ma candidature à l'Académie, comme si je n'avais pas eu assez d'aventures douloureuses dans ma vie, déjà si compliquée, et comme si je n'avais pas subi déjà assez d'outrages. Ah ! Monsieur, quelle besogne que celle que je me suis mise sur les bras ! On m'a dit : « la plupart de ces messieurs vous ignorent et quelques uns malheureusement vous connaissent ». Si j'avais osé, j'aurais opté pour le fauteuil du père Lacordaire, parce que c'est un homme de religion et parce que c'est un Romantique ; mais on m'a dit que ma candidature était déjà un scandale bien suffisant sans y ajouter celui de vouloir succéder à un moine, alors j'ai refoulé mon
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue