PLATINA (Bartolomeo Sacchi, dit). Platine... - Lot 145 - Paris Enchères - Collin du Bocage

Lot 145
Aller au lot
Estimation :
12000 - 15000 EUR
PLATINA (Bartolomeo Sacchi, dit). Platine... - Lot 145 - Paris Enchères - Collin du Bocage
PLATINA (Bartolomeo Sacchi, dit). Platine en françoys tresutile & necessaire pour le corps humain qui traicte de hôneste volupte et de toutes viandes et choses que lôme mange, quelles vertus ont, et en quoy nuysent ou prouffitêt au corps humain, et comment se doyent apprester ou appareiller. Lyon, François Fradin, 18 avril 1505. In-folio, gothique à 2 colonnes, maroquin brun XIXe siècle, filet doré, double encadrement int. de filets dorés avec fleurons d’angles dorés, et listels à froid, fleuron central doré, dos orné, encadrement int., tranches dorées sur marbrures (Hardy-Mesnil).
4 ff. non ch., cii ff. (44 lignes par colonne), signés a-r par 6.
12.000/15.000
Édition originale française, d'une excessive rareté, du premier livre de cuisine imprimé des Temps modernes. C’est la première traduction en français par Desdier Christol, du De honesta Voluptate et valetudine.
Platine (Piadena, près de Cremona, 1421 - Rome, 1481) fut le secrétaire du cardinal François de Gonzague, qu'il accompagna à Rome, puis bibliothécaire à la Vaticane, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort.
Il composa ce traité de gastronomie très original à Rome en latin vers 1465, et la première édition, non datée, parut à Rome vers 1474.
Il mêle « les souvenirs littéraires de l’Antiquité aux prescriptions des médecins médiévaux et aux recettes bien réelles de son temps. Placé sous le double patronage d’Épicure et du stoïcisme, le De honesta Voluptate connut un succès considérable dans toute l’Europe » (Livres en bouche, n° 21). L’ouvrage est un « manuel d’art de vivre à la fois savant », citant les auteurs antiques, « et pratique », proposant divers conseils diététiques ou des recettes du cuisinier du cardinal de Trévise, (id., n° 35). Divisé en dix livres, il traite des fruits (livre II), du miel, sucre, lait, épices, condiments, gibier, volailles, poissons ; le vin occupe une partie du livre X.
Desdier Christol, prieur de Saint Maurice près de Montpellier, traduisit ce traité en français, et l’enrichit de nombreux commentaires érudits, proposant même deux nouvelles recettes. Le livre de Platine fut également traduit en plusieurs langues, mais c’est en France qu’il fut le plus largement diffusé : cette première édition de 1505, illustrée de nombreuses lettrines gravées sur bois, fut suivie de 13 autres jusqu’en 1586.
Les marges portent quelques traces de notes très anciennes.
Provenances successives prestigieuses : ex-libris armorié ancien (famille de Noailles ?), ex-libris Bancel (n° 113), ex-libris avec la devise en grec "PepoiØa", ex-libris Édouard Moura, et ex-libris "L.L. Deuzel" (pseudonyme de Léon Lambert, bibliophile gastronome belge).
Exemplaire lavé, encollé, avec quelques discrètes restaurations aux feuillets.
Vicaire, 692 – Baudrier, XI, 99 – Simon, 528. – Livres en bouche, 35 - Cat. Lambert, 1966 : "of great rarety".
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue