PLATINA (Bartolomeo Sacchi, dit). De honesta... - Lot 144 - Paris Enchères - Collin du Bocage

Lot 144
Aller au lot
Estimation :
10000 - 12000 EUR
PLATINA (Bartolomeo Sacchi, dit). De honesta... - Lot 144 - Paris Enchères - Collin du Bocage
PLATINA (Bartolomeo Sacchi, dit). De honesta voluptate et valetudine. Cividale, Gerardus de Lisa de Flandria, nono kalendas nouembris [24 octobre] 1480. In-4, (20,3 x 14,7 cm), peau de truie estampée, encadrement de filets et losanges, au second plat quatre vignettes rectangulaires, dos à trois nerfs avec inscriptions et cotes à l'encre (passées), fermoirs métalliques sur lanières de cuir (Reliure de l’époque).
(94) ff. - les 89 premiers feuillets constituent le corps du texte, suivis de 4 feuillets de table des matières sur deux colonnes, et d'un dernier f. blanc. - 32 lignes, caractères gothiques.

Belle édition incunable du premier livre de cuisine imprimé des Temps modernes.
Platine (Piadena, près de Cremona, 1421 - Rome, 1481) fut le secrétaire du cardinal François de Gonzague, qu'il accompagna à Rome, puis bibliothécaire à la Vaticane, poste qu'il conserva jusqu'à sa mort.
Il composa ce traité de gastronomie très original à Rome en latin vers 1465, et la première édition, non datée, parut à Rome vers 1474.
Platine mêle « les souvenirs littéraires de l’Antiquité aux prescriptions des médecins médiévaux et aux recettes bien réelles de son temps. Placé sous le double patronage d’Épicure et du stoïcisme, le De honesta Voluptate connut un succès considérable dans toute l’Europe » (Livres en bouche, n° 21). L’ouvrage est un « manuel d’art de vivre à la fois savant », citant les auteurs antiques, « et pratique », proposant divers conseils diététiques ou des recettes du cuisinier du cardinal de Trévise, (id., n° 35).
"Le livre de Platine connaîtra une diffusion internationale et sera traduit en plusieurs langues. Grâce à cela, il va renouveller la cuisine européenne, en l'italianisant. Le souci primordial qui doit guider, selon lui, les cuisiniers, est de distribuer de la joie, de la santé et du bien être. Il se réclame d'Épicure, de Columelle et d'Apicius. Si on retrouve chez lui les sauces au vin de la cuisine du Moyen-Age, il est plus réservé sur l'usage des condiments. Pour relever ses plats, plutôt que d'en noyer le goût avec les fortes épices alors en usage, il se contente ici d'un peu de jus de citron ou d'orange, là d'une pincée de gingembre ou de cinnamone. Il préconise les grillades, vante les légumes, et énumère quinze sortes de salades : laitue, endive, buglosse, pourpier, mauve, chicorée, oignons, etc. Platine rapporte aussi tout ce qu'il a lu dans les ouvrages de ses devanciers, surtout dans Pline. Son traité est divisé en dix livres. Des articles plus ou moins courts, définissent les règles de vie, la préparation des repas, et donnent des recettes. Au livre II, les fruits sont étudiés un à un : pommes, poires, raisins, citrons, dattes, olives, etc., et sont suivis de notices sur le miel, le sucre, le lait, le fromage, les œufs, etc. Ailleurs, il s'occupe d'épices, condiments, du gibier, des volailles et des poissons. Le livre X contient un important article sur le vin." (Oberlé).
C'est aussi le premier livre imprimé à Cividale (Italie, Frioul, province d'Udine). L'imprimeur flamand Gerardus de Lisa, installé en 1480 et 1481 à Cividale, n'y publia que trois ouvrages : ce De honesta voluptate et valetudine de Platine, la Chronica de sancto Isidero Menore, et Ciceronis epistole. Il avait commencé à imprimer à Trévise en 1471, et déplaça souvent ses presses ; jusqu'en à 1499, il produisit une quarantaine d'éditions à Trévise, Venise, Udine, Cividale, puis de nouveau Udine et Trévise.
Plaisant exemplaire en reliure estampée de l'époque, grand de marges ; il a été entièrement et finement rubriqué, avec initiales ornées (sur deux, trois ou cinq lignes), capitales rehaussées, titres des paragraphes marqués et soulignés.
Reliure frottée, avec petits manques de peau et trous de vers, minime restauration à la charnière supérieure, coutures lâches. Minime frottement au titre du premier feuillet. Trace d'étiquette au premier contreplat, pâles mouillures marginales à quelques feuillets, petits trous de vers aux derniers feuillets.
Hain (add.), 13052* - BMC VII, p. 1094 - Goff, P.763 - Vicaire, 689 - Bitting, 374 - Simon BB, 79 et BG, 1188 - Oberlé, Fastes, 52-55 (autres éditions).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue