MESSISBUGO (Cristoforo da). Banchetti, compositioni... - Lot 128 - Paris Enchères - Collin du Bocage

Lot 128
Aller au lot
Estimation :
10000 - 15000 EUR
MESSISBUGO (Cristoforo da). Banchetti, compositioni... - Lot 128 - Paris Enchères - Collin du Bocage
MESSISBUGO (Cristoforo da). Banchetti, compositioni di vivande, et apparecchio generale. Ferrare, Giovanni de Buglhat et Antonio Hucher, 1549. In-4, maroquin rouge du XIXe, dos à nerfs, compartiments ornés aux petits fers de fleurons et fers d'angle, frises en tête et en pied, trois filets en encadrement sur les plats, armes dorées au centre, dentelle intérieure, deux filets sur les coupes, coiffes guillochées, tranches dorées sur marbrures (Chambolle-Duru).
(8) ff.n.ch., 22 ff.ch., (2) ff.n.ch., 71 ff.ch., 1 f. blanc, (7) ff.n.ch. et 1 f. blanc.

Édition originale, rarissime, du maître-livre de la gastronomie à la Renaissance.
Cet ouvrage, très bien imprimé en lettres italiques et finement illustré, est dédié à Ippolito II d'Este, cardinal de Ferrare (1509-1572), fils du duc Alfonso I d'Este et de Lucrezia Borgia.

Messisbugo (mort en 1548 à Ferrare) décrit d'abord les festivités culinaires organisées pour ses illustres employeurs, Ippolito d'Este et des membres de sa famille, en France et en Italie entre 1529 et 1548 : citons le banquet du 20 mai 1529 offert par Ippolito d'Este à son frère Ercole, la réception organisée en 1532 à Mantoue par le duc Alfonso d'Este, le festin offert par Messisbugo dans sa propre maison pour Ercole, et le festin de carnaval organisé chez le cuisinier pour le duc d'Este et ses amis.
Cette section ne se limite pas à la description des mets servis lors des différents banquets ; sont égalements abordés les problèmes de logistique, les ustensiles, l'ameublement et les décorations nécessaires à la pleine réussite de ces événements gastronomiques et politiques.

La seconde partie, qui occupe la plus grande partie du volume, est un véritable recueil de recettes : "C'est un document de premier ordre sur la cuisine en Italie pendant la Renaissance : tartes, pizzas, pâtes, tortelletti, macaronis à la napolitaine, à la romaine, lasagnes ; raviolis de viande, de mortadelle, de poissons ; tartes et pâtés, minestres diverses, plats de riz ; tripes de veau, d'agneau ou de chevreau ; soupes, recettes de moutardes, de sauces froides et chaudes ; viandes, charcuterie (cervelas, mortadelle, saucisses) ; fruits de mer ; plats en gelées, etc "(Oberlé, Fastes, 61).

L'illustration gravée sur bois se compose de 3 figures à pleine page : un portrait de l'auteur entouré d'un riche encadrement Renaissance ; une planche montrant un festin ; une autre planche montrant Cristoforo da Messisbugo officiant dans sa cuisine (ces deux bois sont attribués à l'un des éditeurs, Antonio Hucher) ; et la marque typographique est répétée.

Joyau incontestable de toute grande bibliothèque gastronomique et précieux témoignage de la permanence du goût italien sous le règne de François Ier, cette première édition manque à presque toutes les collections spécialisées, la plupart des amateurs (selon Oberlé) ayant dû se contenter d'éditions postérieures (et rares) données à Venise en 1552, 1556 ou 1576.

Très bel exemplaire, à grandes marges, relié par Chambolle-Duru en maroquin et aux armes des Seillière portant la mention "Bibliothèque de Mello".

Exemplaire lavé, infime restauration dans la marge inférieure du titre. Traces blanches sur les plats sans gravité. Minimes frottements.

Vicaire 596 - Oberlé, Fastes, 61 - Simon 1048.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue