MANUSCRIT. — État et Menu g[éné]ral de la... - Lot 103 - Paris Enchères - Collin du Bocage

Lot 103
Aller au lot
Estimation :
800 - 1000 EUR
MANUSCRIT. — État et Menu g[éné]ral de la... - Lot 103 - Paris Enchères - Collin du Bocage
MANUSCRIT. — État et Menu g[éné]ral de la depence ordinaire bouche de la Maison de Monseigneur le Dauphin. Année 1699. In-12, maroquin rouge, double filet d'encadrement, treillage de filets perlés meublé d'un semé de fleurs de lys et de dauphins, dos à nerfs orné de même, tranches dorées (Reliure postérieure).
Titre et 44 pp.
Intéressant volume manuscrit établissant les menus qui devront être servis à la table du Dauphin, Louis de France (1661-1711), fils aîné de Louis XIV.
Il ouvre sur la liste des 12 personnes qui "doivent et ont le droit de manger à la table de la desserte de Monseigneur le Dauphin durant l'année 1699", dont le Maître d'hôtel, le contrôleur général, le chapelain du Roi, un clerc de chapelle, un écuyer du Roi... Suivent les listes et compositions des menus : menus "du pain de la Maison de Monseigneur le Dauphin", "du vin de table et commun", "de la table des jours gras", "du poisson pour les jours maigres". Les diverses fournitures sont également décrites : "livrées en nature et ordinaire des officiers", "la cire blanche", "la cire jaune", "la fourière pendant sept mois d'esté", "le bois d'hiver"... ; les fêtes religieuses, dont la "veille des Roys", offrant quelques distributions particulières de : gâteaux, vin excellent, Ipocras, viande. Les dépenses extraordinaires, "quand Monseigneur ira à l'armée ou en voyage", sont également prévues, tout comme "les deux biscuits qui se distribuent par jour à la Chambre pour le petit chien de Monseigneur de 8. pièce".
Une note de la main d'un possesseur du XVIIIe siècle, sur la dernière garde, souligne l'intérêt de ce volume : "J'ai payé ce livre 2 l. l'on dira peut-être qu'il est cher. Mais je ne pense pas de même, au premier coup d'œil l'on n'y voit qu'un détail du service de la table d'un prince, mais quand on réfléchit un peu, on y voit plus que cela, et s'il nous restoit un pareil état d'un roi de perse ou d'un empereur Romain, il seroit précieux aux yeux de l'historien et de l'observateur".
Plaisant exemplaire dans une reliure postérieure à l'imitation des semés du XVIIe siècle.
Ex-libris Eugène Marcel (Le Havre, Loviers), gravé par Stern.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue