GILLIERS (Joseph). Le Cannameliste français,... - Lot 62 - Paris Enchères - Collin du Bocage

Lot 62
Aller au lot
Estimation :
3000 - 4000 EUR
GILLIERS (Joseph). Le Cannameliste français,... - Lot 62 - Paris Enchères - Collin du Bocage
GILLIERS (Joseph). Le Cannameliste français, ou Nouvelle instruction pour ceux qui désirent d'apprendre l'office, rédigé en forme de dictionnaire. Nancy, Imprimerie d'Abel-Denis Cusson ; Lunéville, chez l'auteur, 1751. In-4, veau marbré, triple filet à froid, dos orné, pièce de titre maroquin rouge, tranches rouges, chemise moderne demi-maroquin rouge à recouvrement, étui gainé de même (Reliure de l’époque).
Frontispice, titre, 1 f. d’épitre, iii pp., 238 pp., 13 pp. (table), 13 planches dépliantes.
Édition originale d'un des plus célèbres ouvrages gastronomiques du XVIIIe siècle. Cuisinier en France à Lunéville, pour le roi de Pologne Stanislas I Leszczynski, Gilliers destina cet ouvrage aux officiers de bouche de la cour de Lorraine.
Le livre évoque les différents mets à base de cannamelle ou canne à sucre, décrit quantité de fruits glacés ou confits, et autres recettes de friandises : confitures, pâtes, biscuits, bonbons, nougats. Il donne également nombre d’explications techniques (la pyramide de fruits ou de diablotins de chocolat).
Remarquable d’un point de vue artistique, il est illustré d'un très beau titre-frontispice, d’une vignette aux armes du duc de Tenczin, en tête de la dédicace, gravée par Colin, et de 13 magnifiques planches dépliantes, gravées par l'artiste lorrain JCF Lotha (Jean-Charles François Lotharingien) d'après Philippe Du Puy, peintre ordinaire du Roi, qui présentent des merveilles d’orfèvrerie et de verrerie : surtouts aux décors d’arabesques, chinoiseries, vases, moules, gobelets, verres, modèles des meubles les plus appropriés au service, tables découpées pour circuler… ; ces gravures témoignent du raffinement de la cour de Lorraine.
Tiré à petit nombre, l'ouvrage connut deux réimpressions la même année, et le tirage original de 1751 fut remis en vente à Paris, en 1768, avec un titre renouvelé.
Exemplaire ayant appartenu à Marie-Antoinette Dauphine, portant son ex-libris gravé par Eisen (Bibliothèque de Me la Dauphine n° 1).
Restaurations à la reliure, quelques épidermures. Rares taches. Frontispice remonté. Quelques annotations marginales.
Vicaire, 404 - Livres en bouche, n° 211 – (Bitting, Simon, 1768).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de vente
Retourner au catalogue