• United-Kingdom

Jean-Baptiste-Claude Odiot (1799-1809)

Lot 5
1 500 - 2 000 €

Jean-Baptiste-Claude Odiot (1799-1809)

PAIRE DE DESSOUS DE BOUTEILLE Sur fond plat avec galerie ajourée à motifs géo­métriques ornée des armes des Bourbon-Orléans, d'azur à trois fleurs de lys d'or au lambel d'argent, entourées du collier de l'ordre de Saint-Michel. Base en bois amovible. Argent Poinçons: de JBC Odiot Diam.: 11,8 cm - Poids: 107,60 et 107,70 g Provenance: -Louis-Philippe, duc d'Orléans puis roi des Français -Louis d'Orléans, duc de Nemours -Ferdinand d'Orléans, duc d'Alençon -Emmanuel d'Orléans, duc de Vendôme -Marie-Louise d'Orléans, princesse Philippe de Bourbon-Siciles -puis par descendance. Cinq dessous de bouteilles identiques et provenant des collections du roi Louis-Philippe sont passés en vente en 2008 (Christie's Paris, 14 octobre 2008, lot. 26). Vendu avec faculté de réunion. ELEMENTS DE SERVICE COMMANDE PAR LOUIS-PHILIPPE DUC D’ORLEANS A JEAN-BAPTISTE-CLAUDE ODIOT Peu de pièces en argent massif ayant appartenu à Louis-Philippe, duc d’Orléans puis roi des Français, sont connues, en dehors d’un service de Jean-Baptiste- Claude Odiot sur lequel il t apposer ses armes en 1817 et des pièces d’orfèvrerie dites Orléans-Penthièvre du XVIIIe siècle dont il hérita, les autres services connus ayant appartenu à Louis-Philippe sont en métal argenté, ce dernier ayant été un des plus importants et fervents clients de la Maison Christoe. Grâce aux archives de la Maison Odiot (1), on sait que Louis-Philippe duc d’Orléans t apposer ses armoiries en relief sur cent trente trois pièces et les t graver sur deux cent cinq autres, en date du 11 juillet 1817. Rentré d’exil peu après la chute de l’empereur Napoléon Ier, Louis-Philippe possédait donc à son retour à Paris au Palais Royal un imposant service de table en argent et argent doré, dont nous présentons aujourd’hui quatre dessous de bouteille et une chocolatière.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue